Pandaren (Alliance et Horde)

Discussion dans 'Races' créé par BLUELIGHT, 15 Décembre 2015.

  1. BLUELIGHT

    BLUELIGHT Administrator Membre du personnel

    • Administrateur
    • Super Modérateur
    • Modérateur
    • Staff
    • Ne dort jamais
    Messages:
    19
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2
    Réputation:
    0
    Traits raciaux :

    Épicurien

    Classes disponibles :
    Chaman
    Chasseur
    Guerrier
    Mage
    Moine
    Prêtre
    Voleur

    Histoire de la race des Pandaren :

    Objets de mythes et légendes, rarement aperçus et encore moins souvent compris, les énigmatiques pandarens sont longtemps restés un mystère pour les autres peuples d’Azeroth. La noble histoire du peuple pandaren remonte à des millénaires, bien antérieure aux empires des hommes et même à la Fracture du monde.

    Habitant une terre fertile et merveilleuse, les pandarens subissaient autrefois l’oppression d’une race monstrueuse d’anciens seigneurs de guerre connus sous le nom de mogu. Grâce à leur ténacité, à leur sens de la diplomatie et à leur forme particulière de combat à mains nues, les pandarens ont réussi à mener une révolution qui leur a permis de se débarrasser des mogu et d’établir l’empire pandaren, qui allait prospérer pendant des millénaires.

    Pétris d’honneur, emplis de l’amour de la bonne compagnie, de la bonne chère et, parfois, d’une bonne bagarre entre amis, les pandarens vivaient heureux de leur isolement, qui permettait à leur culture de s’épanouir et de prospérer loin des influences du monde extérieur. Mais il arrive que l’un d’entre eux naisse avec une soif d’aventure propre à rivaliser avec sa soif de boissons corsées. Alors, il part explorer le monde au-delà des rives de la Pandarie. Un des plus célèbres de ces vagabonds est le maître brasseur Chen Brune d’Orage, qui partit en quête d’ingrédients exotiques pour ses bières spéciales et en vint à jouer un rôle majeur dans la création de la Horde.

    Pendant les sombres jours qui précédèrent la Fracture du monde, lorsque les démons envahirent Azeroth et mirent en péril l’ensemble du royaume des mortels, le dernier empereur des pandarens découvrit un moyen de protéger ses terres de la dévastation. Son marché avec le destin les ensevelit sous une brume impénétrable pendant dix mille ans mais, depuis lors, la nature de cette opération a laissé la Pandarie hantée...

    Lieu de départ : L’île Vagabonde
    Rares sont les pandarens qui se sont aventurés hors de la brume. Il y a de cela des générations, des explorateurs pandarens ont commencé à se réunir sur le dos d’une tortue géante : Shen Zin Su. Cette grande tortue de mer parcourut les océans d’Azeroth pendant des siècles, et finit par perdre elle aussi contact avec le continent plongé dans les brumes.

    Sur cette « île Vagabonde », les jeunes pandarens s’entraînent avec ferveur, se mesurent les uns aux autres en combat amical, et apprennent à maîtriser les styles et instruments des arts martiaux.

    Mais quand Shen Zin Su s’aventure près du Maelström, la vie sur l’île, jadis paisible et éclairée, sombre dans le chaos. Le sol devient instable, et c’est Shen Zin Su lui-même qui court un danger mortel, emporté dans le tracé mouvant de ce qui pourrait être une spirale meurtrière.

    Vous êtes l’un des explorateurs pandarens les plus prometteurs, et c’est à vous qu’il revient de découvrir la véritable menace qui pèse sur l’île Vagabonde. Mais la crise que vit la grande tortue a plusieurs solutions possibles, et les élèves de l’île n’arrivent pas à s’accorder sur la voie à suivre. Votre décision façonnera l’avenir, et tracera le chemin des pandarens dans un monde changé.

    Continent : La Pandarie
    Perdue dans la brume depuis la fracture du monde il y a plus de dix mille ans, l’antique royaume de Pandarie est resté épargné par la guerre. Ses verdoyantes forêts et ses montagnes nimbées de nuages accueillent un écosystème complexe de races indigènes et de créatures exotiques. C’est là que vivent les énigmatiques pandarens, une race qui mord la vie à pleines dents, même sous la menace d’un danger millénaire.

    Le nouveau continent se dévoile à un monde brisé, alors que l’Alliance et la Horde continuent leur escalade vers une guerre qui va engloutir tout Azeroth. En s’écartant, les brumes de la Pandarie vont-elles révéler son salut au monde ? Ou la bataille pour le contrôle de cette nouvelle terre riche et stupéfiante va-t-elle précipiter les deux factions plus dans la guerre, vers l’extermination totale ?

    Monture raciale : La tortue-dragon
    Depuis longtemps, les pandarens sont à la recherche de montures qui reflètent leurs valeurs : la patience et la force. Avec son armure naturelle, son pas régulier (quel que soit le poids du passager) et une attitude détendue qui s’accommode bien des longs voyages, la tortue-dragon est parfaite pour les aventuriers pandarens. Native de Pandarie continentale, ces belles montures sont faciles à équiper de l’indispensable : cartes, coussins, étriers et réservoir à bière. Confortable et endurante, la tortue-dragon mènera tranquillement ses passagers, au rythme de ses foulées lentes et régulières, jusqu’aux nouveaux endroits du monde (ou jusqu’à l’heure de la sieste).

    Représentant auprès de l’Alliance : Aysa Poète des Nuages
    Aysa Poète des Nuages est un disciple de la voie des Tushui qui croit en la recherche d’une vie vénérable par la méditation, un entraînement rigoureux, et la force des convictions morales. Gracieuse et assurée, elle a atteint une condition physique irréprochable et un mental affûté grâce à un entraînement assidu. Pour elle, suivre la voie des Tushui, c’est se battre pour ce qui est juste avant tout. Elle croit que le succès ne justifie jamais un acte déshonorant. L’Alliance mélange des cultures très différentes, mais ce sont les grands idéaux et les valeurs unissant ces cultures qui ont attiré Aysa vers elle.

    Représentant auprès de la Horde : Ji Patte de Feu
    Ji Patte de Feu, disciple de la plus directe voie des Huojin, est convaincu que la plus grande offense est l’inaction. Pour lui, une attitude honorable est de défendre son foyer et sa famille, à n’importe quel prix. Expansif, passionné et peu enclin aux longues réflexions, il est toujours en première ligne au combat. Ji est attiré par la pragmatique combativité qui définit la Horde et, même si quitter l’île Vagabonde est un cher prix à payer, il a décidé d’en porter la bannière.
     
    Dernière édition: 29 Décembre 2015

Partager cette page