Elfe de sang (Horde)

Discussion dans 'Races' créé par BLUELIGHT, 15 Décembre 2015.

  1. BLUELIGHT

    BLUELIGHT Administrator Membre du personnel

    • Administrateur
    • Super Modérateur
    • Modérateur
    • Staff
    • Ne dort jamais
    Messages:
    19
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2
    Réputation:
    0
    Traits raciaux :

    Acuité arcanique
    Affinité avec les arcanes
    Résistance aux Arcanes
    Torrent arcanique


    Classes disponibles :

    Chasseur, Chevalier de la mort, Démoniste, Guerrier, Mage, Moine, Paladin, Prêtre, Voleur


    Histoire de la Race des Elfes de sang :
    Pendant près de sept millénaires, les hauts-elfes ont vécu autour du Puits de soleil – une source de magie sacrée, créée à l’aide d’une fiole de pure énergie arcanique prélevée sur le Puits d’éternité originel. Nourris et renforcés par la puissance du Puits, le royaume enchanté de Quel’Thalas prospéra longtemps sous les forêts luxuriantes du nord de Lordaeron.

    Mais la Troisième guerre faillit bien éradiquer ce peuple orgueilleux de la surface d’Azeroth : l’armée du Fléau, menée par chevalier de la mort Arthas, prit d’assaut Quel’Thalas et massacra la presque totalité de la population du royaume. Arthas utilisa ensuite la puissance mystique du Puits de soleil afin de ramener le nécromancien Kel’Thuzad d’entre les morts : ce faisant, le Puits s’en trouva irrémédiablement souillé.

    Craignant que les énergies corrompues du Puits ne précipitent l’extinction définitive de sa race déclinante, le prince Kael’thas Haut-soleil assembla un groupe de défenseurs de Quel’Thalas afin de détruire cette source et d’éviter cette catastrophe. Bien que les hauts-elfes évitèrent ainsi d’être exposés à cette influence néfaste, la perte du Puits provoqua chez eux un violent état de manque ; c’est pourquoi Kael’thas, en désespoir de cause, se mit en quête d’un moyen pour aider son peuple qu’il rebaptisa les elfes de sang, et fit route vers le monde fracassé d’Outreterre. Une fois sur place, il fit alliance avec le renégat Illidan Hurlorage dans l’espoir de trouver un remède pour son peuple, cruellement handicapé par la dépendance à la magie.

    Kael’thas avait juré à son peuple de revenir à Quel’Thalas et de les mener vers un avenir meilleur, mais c’était sans compter sur les énergies magiques gangrenées qui baignaient l’Outreterre… Cette puissance démoniaque émanait de la Légion ardente elle-même, et elle eut tôt fait de corrompre le prince qui trahit sans vergogne ses belles promesses. À l’insu d’Illidan, il se rangea alors aux ordres de Kil’jaeden, l’un des commandants principaux de l’armée de Sargeras.

    Devenu incontrôlable, le prince finit par revenir en Azeroth pour y investir le site du Puits de soleil afin de l’utiliser pour ouvrir une voie à son nouveau maître, et lui permettre de marcher sur le monde. Bien heureusement, ce plan machiavélique fut déjoué et Kael’thas fut tué avant qu’il n’ait pu répandre mort et destruction. Le prophète draeneï Velen réussi ainsi à purifier le Puits de soleil peu après la défaite de Kil’jaeden, en utilisant le cœur infusé de Lumière d’un naaru déchu qui sacrifia sa vie : depuis lors, le Puits fut assaini et se mua en une source d’énergies tant arcaniques que sacrées.

    Exaltés par la renaissance du Puits de soleil, les elfes de sang sont depuis entrés dans un nouvel âge d’or de leur Histoire maintes fois millénaire et, si tous ne sont pas encore prêts à abandonner leur dépendance à la magie arcanique, nombre d’entre eux ont accepté les améliorations apportées à Quel’Thalas. Mais ce peuple parviendra-t-il à conjurer son passé et à éviter de répéter les mêmes erreurs tragiques ?

    Lieu de départ : Le bois des Chants éternels
    Les resplendissants bois des Chants éternels ont été le foyer des elfes de sang depuis des millénaires, mais l’administration de cette région forestière n’en a pas été moins périlleuse. En effet, lorsque le prince Arthas et son armée morte-vivante ont foulé les terres elfiques de leurs pieds sacrilèges lors de la Troisième guerre, c’est le cœur-même du royaume de Quel’Thalas qui a été ravagé pour ouvrir un chemin vers le Puits de soleil. Ces monstres laissèrent derrière eux une balafre putride qui défigurait atrocement les bois des Chants éternels. Depuis cette époque, les elfes ont fait tout leur possible pour se débarrasser des morts-vivants errants qui persistent dans les environs, et panser les blessures causées par l’assaut d’Arthas… Mais la tâche est colossale, et il reste encore fort à faire. Il ne fait aucun doute que le rétablissement de la sécurité et la prospérité du bois des Chants éternels seront l’enjeu majeur de l’avenir promis à Quel’Thalas.

    Capitale : Lune-d’Argent
    La magnifique capitale elfique a échappé de peu à la destruction totale par le Fléau, il y a de cela moins de dix ans. Sous la houlette du prince Arthas, les morts-vivants ravagèrent la ville et commirent le sacrilège ultime : la corruption des eaux sacrées du Puits de soleil. Depuis cet abominable drame, les hauts-elfes se sont rebaptisés elfes de sang et ont travaillé jour et nuit afin de reconstruire leur capitale en ruines, joyau tristement terni du royaume de Quel’Thalas. La renaissance du Puits de soleil les a également galvanisés, et c’est sans relâche qu’ils tentent à présent de panser les blessures de leur capitale bien-aimée dans l’espoir d’en restaurer l’or d’antan...

    Monture raciale : Les faucons-pérégrins
    En partant sur leurs fiers faucons-pérégrins vers le monde dévasté d’Outreterre, Kael’thas et sa troupe emportaient un peu de la beauté de Quel’Thalas avec eux. Réputés pour leur fiabilité et leur célérité, ces créatures aviaires aux couleurs bariolées incarnent la splendeur légendaire des forêts qui abritent le royaume elfique. Ils font partie de la vie quotidienne des elfes, et restent un soutien indéfectible après les tragédies qui ont frappé Quel’Thalas dans l’Histoire récente.

    Dirigeant : Lor’themar Theron, seigneur régent de Quel’Thalas
    Le seigneur régent Lor’themar Theron est bien conscient des sacrifices auxquels les elfes de sang ont consenti – sans toutefois toujours en avoir le choix. Il a survécu à l’invasion brutale de Quel’Thalas par le Fléau, et fut chargé de veiller sur le royaume elfique pendant l’absence du prince Kael’thas, parti pour l’Outreterre. Lorsque ce dernier, gangrené par la magie démoniaque, fit son funeste retour en Azeroth et tenta d’utiliser le Puits de soleil à des fins malfaisantes, Lor’themar fut durement mis à l’épreuve : il lui échu de guider les elfes de sang quand le prince connut l’amère fin réservée aux traîtres. La renaissance du Puits de soleil promet désormais un avenir radieux à Quel’Thalas ; et c’est Lor’themar qui mènera son peuple à sa destinée grandiose, laissant loin derrière la ténèbre et l’affliction.
     
    Dernière édition: 30 Décembre 2015

Partager cette page