Draeneï (Alliance)

Discussion dans 'Races' créé par BLUELIGHT, 15 Décembre 2015.

  1. BLUELIGHT

    BLUELIGHT Administrator Membre du personnel

    • Administrateur
    • Super Modérateur
    • Modérateur
    • Staff
    • Ne dort jamais
    Messages:
    19
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2
    Réputation:
    0
    Traits raciaux :

    Don des naaru
    Lapidaire

    Présence héroïque
    Résistance à l’Ombre

    Classes disponibles :

    Chaman, Chasseur, Chevalier de la mort, Guerrier, Mage, Moine, Paladin, Prêtre

    Histoire de la Race des Draeneï :
    Bien avant que Sargeras, le titan déchu, n’envoie sa Légion démoniaque dévaster Azeroth, il avait jeté son regard haineux sur le monde d’Argus et ses habitants doués d’une intelligence supérieure, les érédars. Convaincu que cette race tournée vers la magie constituait un élément crucial dans ses noirs desseins visant à réduire toute création à néant, Sargeras prit contact avec les trois chefs érédars – Kil’jaeden, Archimonde et Velen – et leur proposa puissance et savoir en échange de leur loyauté.

    Seul Velen déclina cette offre, car il avait eu une vision. Dans celle-ci, il avait vu son peuple transformé en abominations démoniaques rallier les rangs de la Légion ardente de Sargeras : une armée animée par un mal indicible, qui ne cesserait d’enfler, partant anéantir toute vie sur d’innombrables mondes. Avec l’aide des naaru, créatures bienveillantes faites d’énergie pure et résolues à faire barrage à la croisade dévastatrice du titan déchu, Velen rassembla d’autres érédars partageant son point de vue. Ensemble, ils parvinrent de justesse à quitter Argus. Désormais, ces renégats allaient porter le nom de draeneï ou « exilés ».

    Kil’jaeden vouait autrefois un amour fraternel à Velen, et fut rendu furieux par l’exil des draeneï et par leur refus dédaigneux de l’offre de Sargeras. En guise de représailles, Kil’jaeden lança les armées de la Légion aux trousses des draeneï à travers le cosmos. Au terme d’une longue traque, Velen et son peuple harcelé finirent par échapper à leurs poursuivants et trouvèrent refuge sur un monde éloigné qu’ils baptisèrent Draenor, le « sanctuaire des exilés ». Ayant appris des naaru la voie de la Lumière, les draeneï bâtirent une civilisation extraordinaire sur ce nouveau monde, tout en faisant la connaissance des clans chamaniques orcs originaires de Draenor.

    Hélas, cette trêve dans les péripéties des draeneï ne dura pas. Lorsqu’il découvrit où les renégats avaient trouvé refuge, Kil’jaeden s’employa à corrompre les nobles orcs, les transformant en une armée assoiffée de sang et de destruction : la Horde. Aveuglés par la rage, les orcs semèrent la désolation chez les draeneï, qu’ils exterminèrent presque totalement. Velen et les autres survivants furent contraints de se cacher. En outre, suite à leur exposition aux énergies gangrenées manipulées par les démonistes orcs, de nombreux draeneï subirent une mutation qui fit d’eux des êtres inférieurs dénommés Krokul ou « Roués ». Plusieurs décennies après le génocide perpétré par la Horde, le chaman Ner’zhul ouvrit des portails magiques dans tout Draenor. Les perturbations arcaniques qui s’ensuivirent provoquèrent le déchirement de ce monde à l’agonie.

    Dans le sillage de cette calamité, ce qui restait de Draenor – désormais rebaptisé Outreterre – fut transformé en champ de bataille entre la Légion ardente et les autres factions luttant pour prendre le contrôle de ces terres dévastées. Pour échapper à ce chaos grandissant, Velen et plusieurs de ses disciples réquisitionnèrent l’Exodar, un immense satellite de l’époustouflante forteresse dimensionnelle des naaru, le Donjon de la Tempête. Partant en quête de nouveaux alliés à bord de l’Exodar, les draeneï quittèrent l’Outreterre pour finir par s’écraser sur le monde d’Azeroth.

    Ayant eu vent des hauts faits de l’Alliance et de ses victoires contre la Légion, les draeneï firent vœu de loyauté envers cette faction intrépide. Peu de temps après, Velen et ses nobles réfugiés s’efforcèrent de pousser l’Alliance à envahir l’Outreterre afin de mettre un terme aux funestes desseins de la Légion ardente. Armés de leur foi inébranlable en la Lumière, les intrépides draeneï retournèrent dans leur ancien monde mué en champ de bataille avec toute l’Alliance à leurs côtés, et remportèrent la victoire sur leurs rivaux démoniaques.

    Pour de nombreux draeneï, le retour en Outreterre fut l’occasion de renouer le contact avec leurs congénères restés sur place. Si certains membres du peuple de Velen choisirent de rebâtir leur civilisation originelle sur ce monde brisé, la plupart des draeneï demeurèrent en Azeroth afin d’honorer leur dette envers l’Alliance. Récemment, Velen a été frappé par la vision effrayante d’une guerre sans merci entre les forces de la lumière et des ténèbres, censée se dérouler en Azeroth. Aussi les draeneï et leur chef avisé se préparent-ils courageusement à faire face à l’ombre qu’ils sont convaincus de voir s’étendre d’ici peu.

    Lieu de départ : L’île de Brume-azur
    L’île de Brume-azur est située au large de la côte septentrionale de Kalimdor, et est devenue la nouvelle demeure des draeneï. Ces réfugiés d’Outreterre se sont écrasés en Azeroth à bord de l’Exodar, un immense vaisseau interdimensionnel ; lors de l’accident, de puissants cristaux du vaisseau se sont disséminés sur l’île de Brume-azur, ce qui provoqua une mutation de la faune et de la flore à proximité des débris. Suite à cet atterrissage de fortune, les draeneï ont œuvré sans relâche afin de trouver d’éventuels survivants et de réparer les dégâts considérables occasionnés sur l’île par leur arrivée en catastrophe. Depuis lors, les draeneï se sont installés sur l’île et ont fait de l’épave de l’Exodar leur capitale. Après avoir vécu un exil aux épisodes plus douloureux les uns que les autres, les draeneï sont résolus à donner leur vie pour défendre l’île de Brume-azur.

    Capitale : L’Exodar
    Ancien satellite de l’impressionnant Donjon de la Tempête, le vaisseau interdimensionnel l’Exodar fut utilisé par un groupe de draeneï afin d’échapper à l’extinction sur leur monde ancestral de l’Outreterre. Après avoir quitté la terre dévastée des draeneï, l’Exodar apparut dans le ciel du nord de Kalimdor, au cours d’une explosion spectaculaire qui sembla déchirer l’air. L’immense vaisseau s’écrasa sur le rivage de l’île de Brume-azur, qui devint alors le refuge des draeneï exilés de l’Outreterre. Suite à cet « atterrissage » approximatif, les draeneï ont su tirer grand parti de l’épave de l’Exodar, transformant sa structure en base opérationnelle pour leurs affaires en Azeroth.

    Monture raciale : Elekks
    L’arrivée récente de diverses races en Outreterre, et en particulier des éthériens, a provoqué une recrudescence de la chasse à l’elekk de Nagrand, dont les défenses sont très prisées. Il s’agit donc d’un gibier de choix, mais ces herbivores massifs font également des montures pour le moins originales. Quand les draeneï ont fui l’Outreterre à bord de l’Exodar, ils ont emmené avec eux diverses espèces, dont l’elekk de monte. Après l’atterrissage en Azeroth, ces créatures munies de défenses ont joué un rôle prépondérant, aidant les draeneï à s’installer dans cet étrange et nouveau foyer. Bien que la faune endémique d’Azeroth fournisse pléthore de montures fidèles aux autres races, les draeneï ont gardé une certaine tendresse envers le robuste et imperturbable elekk.

    Dirigeant : Le prophète Velen
    Aux côtés de Kil’jaeden et d’Archimonde, le sage prophète Velen régnait sur la race des érédars, sur le monde d’Argus. Fait unique parmi les siens, Velen avait reçu le don de prophétie. Ainsi donc, peu après que le sombre titan Sargeras eut pris contact avec les trois chefs érédars en leur offrant puissance et savoir, Velen eut la vision de son peuple voué à intégrer les rangs démoniaques de la Légion ardente. Tandis que Kil’jaeden et Archimonde prêtaient volontiers allégeance à Sargeras, Velen rassembla les érédars restés sur leurs gardes et trouva refuge auprès d’eux dans le monde de Draenor grâce au concours d’une race mystérieuse, les naaru.

    Dans un récent passé, de nombreux draeneï s’installèrent en Azeroth afin de mettre un terme aux activités sanguinaires de la Légion en Outreterre. Ayant reconnu le grand courage de l’Alliance, Velen et ses disciples firent allégeance à cette noble faction. L’Alliance, ainsi renforcée, aida les draeneï à reconquérir leurs terres envahies par la Légion. Il y a peu, Velen a utilisé le cœur d’un naaru défunt pour sanctifier le Puits de soleil corrompu des elfes de sang, transformant cette sainte fontaine en source d’énergie du sacré et des arcanes. Même si les forces de la Légion ont subi de lourdes pertes en Outreterre et si l’invasion démoniaque d’Azeroth a été repoussée, Velen redoute de voir éclater une nouvelle guerre entre la lumière et les ténèbres.
     
    Dernière édition: 30 Décembre 2015

Partager cette page