Chrome 50 embarquera la version 5.0 du moteur JavaScript V8

Discussion dans 'Logiciels' créé par Road 66, 17 Mars 2016.

  1. Road 66

    Road 66 Membre de la Matrice

    Messages:
    56
    J'aime reçus:
    63
    Points:
    17
    Réputation:
    0
    Chrome 50 sera une version majeure du navigateur. Google a en effet décidé d’y intégrer la version 5.0 de son moteur JavaScript. Une évolution importante, tant sur le plan de la sécurité que celui des performances.

    Le moteur JavaScript d’un navigateur est devenu un composant crucial avec la modernisation du web. Le JavaScript, comme tout langage de script, doit en effet être analysé, interprété et compilé pour pouvoir être exécuté. Avec le temps, l’utilisation de ce langage a créé le besoin d’avoir un composant entièrement dédié à ces opérations, pour laisser le processus principal s’occuper du rendu lui-même.

    Il existe une guerre des machines virtuelles JavaScript, comme il existe des guerres pour les moteurs de rendu et donc pour les navigateurs. Chez Google, la machine virtuelle se nomme V8 et elle s’est signalée dès son apparition par des performances qui ont largement participé à la réputation de Chrome dans ce domaine. Elle a évolué avec le temps et se prépare à franchir une nouvelle étape avec l’arrivée d’une version 5.0.

    Or, Google a annoncé hier que cette nouvelle mouture serait bien présente dans Chrome 50, qui devrait être diffusé dans environ un mois. Pour un chiffre aussi rond et symbolique, le navigateur se dote donc d’une importante nouveauté qui marquera davantage les esprits que la plupart des précédentes versions. Il indique cependant qu’en dépit de son numéro, V8 5.0 n’est pas forcément à considérer comme majeure, la nomenclature évoluant un peu de la même manière que le noyau Linux.

    Et pourtant, elle contient une longue liste d’améliorations, en particulier pour les développeurs. Premier point : un renforcement important de la compatibilité avec la norme ECMASCript 2015, anciennement ECMASCript 6. V8 peut ainsi gérer les flags RegExp Unicode et ajoute des crochets de personnalisation pour les sous-classes RegExp.

    À nouvelle version, nouvelle amélioration des performances. Ce sera particulièrement le cas pour les implémentations de paramètres « rest », dont Google annonce qu’elles sont huit à dix fois plus rapides que dans la version précédente, les rendant plus efficaces pour rassembler un grand nombre d’arguments dans un tableau unique après un appel de fonction. La méthode Object.keys(), qui renvoie un tableau des propriétés propres à un objet, se veut de son côté deux fois plus rapide.Du côté des API, rien ne change vraiment par contre.

    Google a dans tous les cas intérêt à ne surtout pas se laisser distancer sur ce terrain. Microsoft galope avec Chakra, son propre moteur JavaScript, l’éditeur mettant surtout en avant ses performances et son respect du standard ECMAScript, tout en l'ayant passé à l'open source. L’utilisation du JavaScript n’étant clairement pas amenée à diminuer (au contraire), l’affrontement ne va que pouvoir s’intensifier. Principal bénéficiaire de cette concurrence ? Nous les internautes!
     
    Tym apprécie ceci.

Partager cette page